flo_nelja: (Default)
[personal profile] flo_nelja

"Percy Jackson 4 - The Battle of the Labyrinth" par Rick Riordan
Pour la catégorie "Un livre en rapport avec les vacances ou la retraite" de bingo-livres
Environ 250 pages. A chaque fois que j'ai cette catégorie, je me dis "tiens, je vais lire un Percy Jackson", et je dois avouer que conformément à ce qu'on m'a dit, cela devient à chaque fois un petit peu meilleur. Presque aucun passage ne m'a fait facepalmer ici, à part les triangles amoureux lourds (et surtout la façon dont est écrite la relation entre Rachel et Annabeth) !
J'aime leur version de Dédale et du Labyrinthe (même si j'aurais préféré Minos loyal mauvais plutôt que neutre mauvais), j'aime comment s'est finie la quête de Grover, j'aime les arcs de personnages de presque tout le monde (Tyson et Nico en particulier). Le côté "tourisme aux Etats-Unis parce que vous a-t-on rappelé que les Etats-Unis étaient le centre du monde ?" continue à être beaucoup plus intéressant pour les petits américains, et à m'affliger, mais bon, ce n'est pas pire qu'avant, juste pareil. J'aime aussi comment l'impression de danger augmente. Je crois que c'est la première fois que j'ai un avis globalement positif sur un Percy Jackson, ha ha.
7/10


"La vieille qui voulait tuer le bon Dieu" par Nadine Monfils
Pour la catégorie "Un livre dont le personnage principal est un senior" de bingo-livres
Roman, environ 280 pages. C'est une grosse déception pour moi. J'adorais le titre, j'adorais le résumé - Mémé Cornemuse est une petite vieille qui veut faire un casse dans une bijouterie et qui tient un rôle de concierge pour ça, mais il n'arrête pas d'y avoir des meurtres gore dans son appartement et elle doit empêcher la police de venir. Les critiques étaient bonnes.
Et finalement, c'était un livre comique, et je n'ai pas ri du tout. La satire permanente des personnalités rustres et étriquées des personnages était bien trop lourde pour être bien vue. A la fin, j'avais un peu de sympathie pour Ginette, la femme de la première victime, mais ce n'est pas grâce au livre, qui se moque sans arrêt de son intelligence (alors qu'il n'y a pas de quoi, elle se débrouille plutôt bien à la fin). Les moqueries envers les femmes âgées qui malgré ça ont encore envie d'avoir des relations sexuelles étaient très lourdes aussi. J'espérais que l'enquête soit au moins bien menée avec des révélations brillantes à la fin, mais non, ça sortait de nulle part et part dans tout les sens à la fois, ce que certains aimeront, mais il faut aimer l'humour et les personnages pour ça. Finalement, les seuls passage qui m'ont fait sourire sont le perroquet dyslexique et la scène finale qui donne son titre au livre.
4/10


"Huntress" par Malinda Lo
Pour la catégorie "Un livre avec de la magie" de bingo-livres
Roman, environ 360 pages. Cela se passe dans le même univers que "Ash", quelques siècles avant, avec une influence asiatique sur l'univers beaucoup plus prononcé (c'est toujours un mélange étrange d'asiatique et celte, mais pas avec les mêmes proportions). Cette histoire-là est moins une romance qu'une quête, pour aller visiter la reine des fées et rétablir le climat du pays qui se détraque suite à des influences surnaturelles. Les personnages ont plus de profondeur (ce n'est pas directement adapté d'un conte de fées) et la romance plus de conflit, mais sans aucun triangle amoureux, ce qui fait plaisir. J'ai aimé, mais j'ai trouvé la fin trop rapide et frustrante, et cela m'a un peu gaché le plaisir du reste.
8/10


"L'homosexualité dans la mythologie grecque" par Bernard Sergent
Pour la catégorie "Joker" de bingo-livres
Essai, environ 300 pages. Le titre est trompeur, le sujet est beaucoup plus restreint : il s'agit, pour l'auteur, de démontrer que les histoires d'homosexualité initiatique ne sont pas des inventions relativement récentes de l'époque où la pédérastie se pratiquait effectivement à Athènes, mais des formes anciennes tirées d'un vieux fond indo-européen. Toutes les histoires d'homosexualité initiatique, éraste/éromène, sont ainsi racontées, passées au crible, y compris de très peu connues, c'est intéressant. Par contre, on ne trouvera rien sur l'homosexualité féminine, et presque rien sur l'homosexualité guerrière "égalitaire" de type bataillon thébain.
Pour ce qui est de la thèse de l'auteur, il m'a convaincue sur l'idée globale. Mais pour certains des mythes qu'il analyse, je trouve quand même des interprétations tirées par les cheveux. Et je ne parle même pas des passages où je ne comprends rien du tout parce qu'il analyse linguistiquement les noms des personnages pour en déduire des migrations de population (le livre aurait dû inclure une carte de la Grèce ^^)
Enfin, cela a quand même été très intéressant de le lire, j'y pensais depuis longtemps !
8/10


"Aux portes de l'enfer - Récits fantastiques de la Chine ancienne" traduits et présentés par Jacques Dars
Environ 130 pages, recueil de nouvelles et histoires courtes. Ce ne sont pas vraiment des contes, pas vraiment des nouvelles non plus (comme les derniers que j'ai lus). En fait, c'est tellement court et tellement factuel que cela ressemble presque aux travaux d'anthropologues qui recueillent des témoignages. Même si je crois que certains d'entre eux sont aussi des résumés de nouvelles. C'étaient des histoires très agréables à lire, avec, comme le fait remarquer l'introduction, une cosmologie cohérente malgré des sujets et des ambiances très variés (de la tragédie à l'histoire de l'homme qui arnaqua un fantôme et le vendit au marché). Mais cela m'a laissé un goût de trop peu. C'est, après tout, un tout petit livre.
7/10


"Sur des mers plus ignorées" par Tim Powers
Pour la catégorie "Un livre avec des pirates" de bingo-livres
Roman, environ 360 pages. Je suis partagée sur celui-là, et disons que je vais commencer par le mauvais : je déteste le protagoniste. C'est un Gary-Stu fini, qui après avoir commencé à apprendre quelque chose (la magie, le combat, la navigation) y devient meilleur que des gens qui y bossent depuis des années... et ni lui ni personne ne remarque que c'est bizarre. Il est clairement dit que c'est une bonne personne alors que la décence morale qu'il montre est minimale. Aussi, sans que rien soit explicite, les connotations sont bizarrement sexistes (l'intérêt amoureux est censée avoir une forte personnalité mais est une demoiselle en détresse droguée et menacée de viol pendant la plus grande partie du livre), et racistes (les plus grands pratiquants du vaudou qu'on voit sont des blancs qui ont appris auprès de noirs, les noirs en question étant souvent ridicules, là pour mourir, ou les deux)
Mais sinon, j'adore la magie, l'utilisation du vaudou justement (bonne documentation !) qui mélange avec d'autres légendes, et aussi des concepts plus occidentaux sans pour autant arriver à des contradictions ou nier l'importance des loas. En règle générale, l'univers est vraiment super-chouette, le rythme très bien géré (on ne s'ennuie jamais) et le scénario avec ses retournements de situation tout à fait correctement mené.
Ceci dit, quand je lis de la fantasy, je préfère n'avoir envie de baffer le personnage principal que quand c'est fait exprès, et là, clairement, non.
7/10


Progression : 18/52
Risques de lecture : La vieille qui voulait tuer le bon Dieu, Sur des mers plus ignorées -> 9/26
Bingo-livres : 18/25

Date: 2017-05-02 05:39 pm (UTC)
sazandorable: Pikachu unconvinced or suspicious (pika what)
From: [personal profile] sazandorable
Oh, y a quelques bouquins spin-offs (je n'ai pour l'instant mis les pattes que sur un seul et pas encore lu) avec des histoires courtes sur d'autres aventures et parfois d'autres persos, et si je m'abuse l'un d'eux contient une histoire du point de vue de Luke à l'époque où il voyageait avec Thalia et Annabeth. Presque, donc :3

Profile

flo_nelja: (Default)
flo_nelja

June 2017

S M T W T F S
    123
4 5678910
11 121314151617
18 192021222324
252627282930 

Most Popular Tags

Page Summary

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Jun. 25th, 2017 10:38 am
Powered by Dreamwidth Studios